N1 : GRENOBLE 32 FENIX 31

vvvv

A GRENOBLE, ILS ONT FAILLI RENVERSER LES MONTAGNES...ūüėĒ

Que rajouter qui n'ait déjà été dit sur les difficultés de cette équipe?

Cette nouvelle défaite chez le second de la poule, Grenoble, est la synthèse de tous les contretemps qui ont jalonné son parcours chaotique tout au long de cette saison...
Des temps faibles mal ma√ģtris√©s qui plongent l'√©quipe dans la souffrance au moment ou l'on croit penser qu'elle a son destin en main.¬†
Des pertes de balles assassines qui plombent le résultat dans les instants décisifs.

Malgr√© ces difficult√©s r√©currentes, ce groupe attachant fait face √† l'adversit√© avec cŇďur et d√©termination. Ce fut encore le cas, ce samedi, en Is√®re, o√Ļ il s'en est fallu d'un rien pour revenir avec un r√©sultat positif synonyme d'espoir.¬†

L'avenir semble, malgré tout, encore plus qu'incertain, les résultats des concurrents directs n'étant pas, une nouvelle fois, favorables. 

La prochaine rencontre contre Billère (match nul à l'aller) constituera une des dernières chances de surnager dans le bas du tableau. 
Les incertitudes sur la composition du groupe disponible pour cette rencontre décisive sont importantes...présence de Baptiste Briet et Jérémy Robert avec l'équipe pro à Nantes, absence potentielle de Matt Piovan blessé à Grenoble, retours éventuels de Vojin Cabrilo et Louis Marques Baurès. 
Tant qu'il y a...de l'espoir, il y a..ūüôÉ..de¬†la¬†vie..
 

By Alain Raynal